Pages

mardi 7 mai 2013

Playground

je mue à nouveau
je n'appellerais pas ça grandir
ce sont des petits bouts d'éveil qui 
me tombent sur la tête
très tard la nuit

j'ai une couronne d'éclairs
dans les cheveux
et des cris entre les cils






vendredi 3 mai 2013

Intérieur

I'd like to salute naji's modelling + lightening skills 
+ participation in the conception kœur


la pureté n'est pas





vendredi 26 avril 2013

Bmfyzoesf



«  En dehors de l'enfance et de l'oubli, il n'y a que la grâce qui puisse vous consoler d'exister »

Ionesco







samedi 19 janvier 2013

Songbirds and Vertigo

The sky didn't fill with colors the night I convinced myself
veins are kite strings you can only cut free
- A. Gibson



 j’ai même pas vu ta solitude, tes arrêts de cœur passagers j’ai même pas vu tes habits prendre la poussière dans les placards, je t’ai même pas vue tourner en rond dans toutes les pièces de chez nous compter les pas d’une embrasure à une autre, j’ai même pas vu ton teint pâle ton regard vide, je n’ai même pas vu ta fatigue trembler au creux de ta lèvre inférieure, je n’ai même pas vu ces coups que je t’assenais mais c’est toi aujourd’hui mon amour qui m’en assène le plus gros, c’est toi qui fait de moi ton ombre pour le reste de ma vie, et moi j’ai pas vu tes ouragans de larmes sur nos oreillers, j’ai pas vu tes doigts se crisper autour de ton cou quand tu te regardais dans le miroir,mais maintenant mon amour je comprend et je vois tes yeux vides qui me regardent comme deux orbites spatiaux, je vois ta douleur encore gravée dans les marques d’ongles que tu t'enfonçais dans la peau













samedi 15 décembre 2012

Recovery






bonsoir 
j'ai enfin deux minutes à moi pour écrire quelque chose de décent
ici il commence à faire froid et le flottement de dedans se fait de plus en plus dense, je ne sais plus trop ce que je fais, comme d'habitude, j'ai l'impression de baigner dans un gros coma laiteux, comme si j'étais sur les tapis roulants des aéroports quand on se tient debout sans rien faire en avançant lentement pendant que les autres courent autour de vous avec leurs petites valises
j'ai craqué et j'ai beaucoup pleuré en lisant le tome 6 de Lou de Julien Neel, L'âge de cristal, justement parce qu'il saisit ce flottement d'une telle manière j'ai trouvé ça extraordinaire

c'est bientôt Noël et comme tout le monde j'espère que la nouvelle année sera meilleure mais bizarrement je ne me sens pas prête à l'accueillir, j'ai l'impression qu'avec elle doit s'accomplir un renouveau de soi mais je ne sais pas si j'en suis capable, si je peux me délester de la peau que j'ai cultivée et craquelée comme un serpent qui mue, ça me paraît inconcevable, peut-être qu'on franchira le pas et que je resterai coincée en arrière un petit peu, juste le temps d'atténuer le flottement
petit à petit j'abat les barrières de ce qui me fait peur 
et chaque jour est une victoire en soi 
je vais mieux :)

mercredi 12 décembre 2012

Pieces

Argentiques - été 2012

bonsoiiir
alors j'ai écris une nouvelle de 56 663 mots en un mois
je suis invincible



  L’oubli est un Moulinex une fenêtre grande ouverte sur ton présent, dans laquelle tu tentes de t’enterrer 
Histoire de ne plus entendre ta tristesse, et plutôt de te noyer dans celle des autres 
Le vent te fouette les cils 




les entres-deux sont infinis
les flottements sont intemporels
les cowboys galactiques n'ont peur de rien



cabine d'essayage de Paul Smith à Milan 


Cannes 


Londres 




Cannes, encore 

les toilettes d'un resto à Londres